Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des 36 000 entreprises du Territoire

France 2030 : la start-up Latitude lauréate de l’appel à projet « développement de mini et micro lanceurs »

Le Gouvernement a dévoilé le 20 décembre 2023 les derniers lauréats du volet spatial dans le cadre du plan d’investissement France 2030. Parmi les 24 nouveaux lauréats figure la start-up rémoise Latitude (ex Venture Orbital Systems).
  • #Entreprises
  • Latitude - France 2030
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Jeudi 21 décembre 2023

    Piloté par la Direction Générale des Entreprises (DGE), la Direction de la Recherche et de l’Innovation (DGRI), la Direction Générale de l’Armement (DGA) et l’Agence de l’Innovation de Défense (AID), le volet spatial de France 2030 compte plus de 100 projets lauréats soutenus pour près de 350 millions d’euros avec l’objectif d’asseoir et renforcer la position de la France comme leader sur l’ensemble des segments du secteur spatial.

     

    Avec son projet « COBRA », la start-up Latitude fait partie des 4 derniers lauréats retenus dans la catégorie « développement de mini et micro lanceur », en portant l’ambition de « contribuer à l’utilisation de technologies vendues sur étagère dans l’industrie spatiale […] et de réduire drastiquement le coût d’une avionique lanceur, sans perte de fiabilité et de performance » selon le dossier de presse du Gouvernement.

     

    À propos de France 2030 :

    • Une double ambition : transformer durablement des secteurs clés de notre économie (santé, énergie, automobile, aéronautique et espace) par l’innovation technologique. De la recherche fondamentale à l’émergence d’une idée, jusqu’à la production d’un produit ou service nouveau, France 2030 soutient tout le cycle de vie de l’innovation jusqu’à son industrialisation ;

     

    • Inédit par son ampleur : 54 milliards d’euros seront investis pour que nos entreprises, université et organismes de recherche réussissent pleinement leurs transitions dans ces filières stratégiques et leur permettre de répondre de manière compétitive aux défis écologiques et d’attractivité ;

     

    • Mis en œuvre collectivement : pensé et déployé en concertation avec les acteurs économiques, académiques, locaux et européens pour en déterminer les orientations stratégiques et les actions phares.